jeudi 2 août 2007

Tu crois ?

Tu ne pourras te relever sans , tu ne pourras détourner la tête, et ne pourras décliner tes pensées sur un quelquonque sujet autre... Tu sais que t'y penses malgré tous tes efforts pour l'éviter. Tu sais qu'au fond de toi tu ne pourras rien y changer, car son ombre empiète encore sur ta vie et ta vie s'amenuise comme le manque de son corps , de ses paroles, de ses rires et de ses pas vers toi ... Tu entends le son au loin, et tu sais que ce n'est pas pour toi, mais te surprends à l'attendre une nouvelle fois , tu aimerais voir... [Lire la suite]
Posté par Yayie54 à 20:07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 28 juillet 2007

B. Gille - Too late ...

B ernée par tant de discours, de mots cajoleurs, enjoleurs, rien tous plus faux les uns que les autres. Des séries de compromis qui s'épuisent d'elles-mêmes par le non respect d'autrui. Des fracas éternels de mauvais semblants, d'idées préconçues et de malveillance. Des pensées balayées, d'un coup, le vrai refrain qui fredonne encore que la vie est parfois injuste mais pourtant si vraie ... E t si notre épanouissement ne tenait qu'à un fil ? Ces différentes réalités qui s'amenuisent avec le temps. Faute d'avoir su trouver leur... [Lire la suite]
Posté par Yayie54 à 19:33:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 26 juillet 2007

Songes , pensées et dessein ...

Je sens l'âbime m'envahir, plonger droit dans les enfers , ne plus savoir quoi faire ni ou aller, seulement regarder, loin, ce que les autres vivent , sans réellement y participer . J'attends , patiemment ,  l'étincelle qui ravivera ma vie , que ma flamme rejaillisse. Que mes lendemains se déchargent de leur brume pour colorer mon univers de mille couleurs. Je te cherche, toi , qui manque à mes bras  , les yeux scruptant l'horizon, déplaçant les montagnes qui pourraient encore nous séparer. Je dicte aux éléments de... [Lire la suite]
Posté par Yayie54 à 16:59:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 24 juillet 2007

Sur mon Univers , je te rejoins ...

Marchant seule sur cette route, déserte , vide à sa façon. Peuplée d'étranges créatures ne me regardant pas, me regardant trop, ou pas comme il faut. Nos goûts , qu'en peuvent'ils d'être trop ou pas assez éclectiques ? Des bras se tendent, des mains me touchent, des regards se posent sur moi et essaient de me deviner. Percer mes secrets, tentant une liaison directe avec mes pensées. Inutile la concentration, inutile la télépathie. Il y a de toute façon trop longtemps que je n'essaie plus de rêver ce à quoi pourrait être fait... [Lire la suite]
Posté par Yayie54 à 16:47:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]